Chargement

En Vendée Coeur Océan, on met du PAT dans son assiette

panier-legumes

Sur un territoire regroupant le Pays des Achards et Vendée Grand Littoral, des acteurs s’engagent pour mieux produire et s’alimenter.

C'est quoi un PAT ?

C'est un Projet Alimentaire Territorial, un rassemblement d’acteurs locaux dont le but est de développer collectivement l’agriculture durable de proximité et la qualité de l’alimentation.

Après avoir établi un diagnostic du territoire, ces acteurs (agriculteurs, transformateurs, distributeurs, consommateurs, collectivités locales) recherchent et mettent en œuvre des solutions concrètes aux problématiques locales pour favoriser l'alimentation locale.

 

 

Être consomm'acteur

Chaque consommateur a le pouvoir de mieux manger en privilégiant les produits locaux de saison. Chacun peut aussi mieux consommer en achetant moins de denrées alimentaires transformées et emballées, réduire le gaspillage et cuisiner davantage.

 

 
vendeecoeuroceanprojetalimentaireterritorialmap__043398000_1213_10092020

Du Cœur à l’assiette en Vendée Cœur Océan

La démarche de Vendée Cœur Vendée Océan a pour objectif d’encourager l’alimentation et l’agriculture locale. Des actions visent aussi à favoriser l’installation de maraîchers, la diversification des exploitations, l’organisation collective pour la distribution de produits locaux, l’accès facilité aux produits locaux, la sensibilisation et l’information des consommateurs…

En savoir plus sur le projet alimentaire du cœur à l’assiette

vendee-coeur-ocean-projet-alimentaire-territorial-logo

 

Circuits courts ou de proximité ?

Un projet alimentaire territorial est nécessairement lié aux notions de circuits courts et de proximité mais quelle est la différence ?

Définis par le ministère de l’agriculture en 2009, le circuit court est un « mode de commercialisation des produits agricoles qui s’exerce soit par la vente directe du producteur au consommateur, soit par la vente indirecte, à condition qu’il n’y ait qu’un seul intermédiaire entre l’exploitant et le consommateur ». Il n’y a donc pas de notion de distance géographique.

Le circuit de proximité intègre quant à lui une notion de distance « raisonnable ». Selon l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie (ADEME), cette distance de proximité peut aller de 30 à 100 km selon le type de production. L’échelle intercommunale et/ou départementale prend alors tout son sens.

 

Retour