Chargement
 

  02 52 67 01 00

du lundi au vendredi 9h à 12h30 - 14h - 17h

Les spécialités vendéennes

jambon-mogette

Riche de traditions et d’une variété de terroirs, la Vendée offre des spécialités culinaires ben t’chez nous ! Place Vendée vous propose ici une liste non exhaustive de produits gastronomiques du terroir vendéen.

De quoi se régaler, de l’apéro au dessert :

 

 

Le Préfou

Né dans le Sud Vendée dans la région de Fontenay-le-Comte (comme l’auteur de ces lignes ^^), le préfou est un pain sans levain (donc tout plat) garni d’ail frais finement haché avec du beurre et poivre. Après 5 à 10 minutes dans un four bien chaud, c’est prêt à déguster ! C’est l’incontournable de l’apéritif.

Autrefois, les boulangers vendéens mettaient un petit morceau de pâte dans leur four pour vérifier la température avant d’y cuire la fournée. Pour ne pas le jeter, ce « pain » à peine cuit était tartiné de beurre et d’ail pour être consommé.

Vous z’avez du à l’ail ?

prefou_vendeen
 

La troussepinette

Apéritif typiquement vendéen, la troussepinette (ou troussepinète) est un vin d’épines noires très apprécié. Chaque cave vendéenne digne de ce nom a quelques bouteilles de troussepinette en bonne et due place ! Le nom de ce vin aromatisé vient des épines de prunellier, dont on ramasse les jeunes pousses au printemps pour faire ce vermouth.

Conseil : Un verre de ce délicieux breuvage, accompagné d’un morceau de préfou, peut se déguster entre deux parties de palets. Avec modération si vous voulez viser droit et gagner la partie !

Troussepinette-3
 

Les huîtres Vendée Atlantique

On ne veut pas se fâcher avec nos amis charentais de Marennes-Oléron mais les huîtres vendéennes sont super bonnes aussi. Avec passion, plus de 200 ostréiculteurs vendéens élèvent pendant 3 à 4 ans les huîtres qui finiront dans votre assiette.

Les principaux bassins de production sont la Baie de Bourgneuf, l’Ile de Noirmoutier, l’Estuaire du Payré (La Guittière) et l’Estuaire du Lay en Baie de l’Aiguillon.

Lire notre article sur les huîtres

huitres-vendee-atlantique
 

Les sardines de Saint-Gilles-Croix-de-Vie

Emblème de la ville de Saint-Gilles-Croix-de-Vie, la pêche à la sardine est inscrite à l’inventaire du Patrimoine Culturel Immatériel de la France ! Ce poisson sauvage est pêché à la belle saison d’avril à octobre mais on peut le déguster toute l’année.

Grillées au barbecue, en conserves ou rillettes, ce petit poisson bleu argent ravira les papilles des petits et des grands.

sardines-grillees
 

La salicorne

Cela serait réducteur de dire que c’est le « cornichon de la mer » tant il y a de manière de la déguster : en salade avec des pommes de terre de Noirmoutier, poêlée comme des haricots verts, employée comme condiment, à croquer nature… Des artisans pâtissiers vendéens le propose même dans des biscuits !

Cette plante sauvage halophyte (qui aime le sel) est très courante sur le littoral vendéen et ses marais. Elle se récolte jeune, au printemps.

Acheter de la salicorne

 

salicorne
 

Les moules de bouchot de la baie de l’Aiguillon

Un incontournable de l’été ! Les moules de bouchot de l’Aiguillon-sur-Mer sont élevées sur des alignements de pieux de chêne plantés sur l’estran. Les mytiliculteurs vendéens y produisent 5000 tonnes par an.

On vous fait grâce des 200 recettes existantes pour cuisiner ce coquillage à la chair jaune. Chez Place Vendée, on les préfère à la marinière ou en mouclade.

moules
 

La sauce aux Lumas

♫  Quand tu m’fais d’la sauce aux lumas, l’entend cheu la qui jargotte… ♫

C’est par ces mots que commencent le refrain de la chanson traditionnelle en patois de la sauce aux lumas. Mais qu’est-ce qu’un luma ?  Il s’agit du nom patois signifiant escargot. On le cuisine souvent avec cette sauce à base de crème fraiche, beurre, ail et persil. 

Trouver un producteur d'escargots

 

 

La mogette

Également orthographiée mojette, la mogette est l’indispensable ingrédient du plat typique vendéen. Cet haricot blanc labellisé IGP accompagne à merveille une bonne tranche de jambon de Vendée ou un morceau de canard de Challans. On peut également dévorer les mogettes écrasées sur une tranche de pain grillée frottée avec une gousse d’ail puis beurrée : la fameuse « grâlée » (ou grillée) de mogettes.

Commander des mogettes

jambon-mogette
 

Le jambon de Vendée

Co-star de l’emblématique jambon-mogette, ce jambon sec de porc est élevé, préparé et séché en Vendée. En tranche épaisse ou en dés pour une omelette, on le réserve à cuire. En tranche fine, on le déguste cru à l’apéritif, en sandwich, pour une raclette en hiver ou avec du melon en été.

 

 

Le canard de Challans

Bénéficiant du label « Volailles de Challans », le canard challandais est réputé pour la finesse de sa chair. Ce n’est pas par hasard qu’il a été servi au mariage du prince Rainier avec Grace Kelly.

canard-challans.JPG
 

Le sel de Noirmoutier

Une centaine de sauniers exploitent plus de 3000 œillets sur l’île de Noirmoutier. Ce savoir-faire artisanal se transmet de génération en génération et permet de récolter en été le célèbre sel et fleur de sel de Noirmoutier. N’hésitez pas à visiter les marais salant de l’île pour rencontrer les sauniers.

Du sel est aussi récolté artisanalement dans les marais salant de l'Ile d'Olonne au nord des Sables d'Olonne et de l'Etoile près de Saint-Gilles-Croix-de-Vie.

Sel
 

Les pommes de terre de Noirmoutier

L’Île de Noirmoutier est également reconnue pour ses succulentes pommes de terre. La célèbre bonnotte est même devenue l’ambassadrice de l’île. Elle se récolte à la main en mai. Autre variété primeur réputée, la sirtema à la chair blanche et sucrée arrive sur nos tables dès le mois d’avril. La iodéa et la Lady Christl’ également adaptées au terroir sablonneux et iodé de l’île sont récoltés respectivement de mai à juin et de mai à juillet. Tout juste poêlées avec un peu de beurre et de la fleur de sel de Noirmoutier, elles sont irrésistibles.

Grenaille
 

La Sole des Sables d’Olonne

Appréciée des vendéens dès le 16ème siècle, la Sole est une espèce locale appréciant particulièrement les fonds tièdes et sablonneux de la côte de Lumière. Appelée également « la Perdrix de mer », ce poisson plat est un régal en papillote ou en meunière. C’est le poisson le plus représenté en valeur à la criée des Sables d’Olonne.

sole-meuniere
 

Les vins des fiefs vendéens

Moins connus que ses voisins du Val de Loire et du Bordelais, les vins vendéens méritent toutefois une place de choix dans votre cave et sur vos tables. Les fiefs vendéens ont accédé à l’AOC en 2011. L’appellation se décompose en cinq entités distinctes : Brem-sur-Mer (vins blancs secs et iodés), Mareuil (vins fins rouges et rosés), Chantonnay (vins généreux et gourmands), Pissotte et Vix (aux vins plus charnus).

Pour en savoir plus, rendez-vous sur les vins des fiefs vendéens

fiefs-vendeens
 

Les fromages vendéens

La Vendée est aussi une terre de fromage ! Les fromages vendéens ont pour dominante le fromage de chèvre. Les laiteries de Montaigu ou de Maillezais produisent une grande variété de fromages de vache ou de chèvre. De nombreux producteurs locaux proposent également de nombreux fromages savoureux fabriqués à la ferme.

fromage-chevre
 

Le fion vendéen

Ce gâteau traditionnel est une spécialité du Nord-Ouest vendéen, également appelé flan maraîchin. Ce nom original (et qui fait sourire) vient du patois : flan se disait fllun, fiun puis fion. Le fion est composé d’un flan aux œufs parfumé et d’une croûte aux bords très hauts. Il était traditionnellement préparé lors des fêtes de Pâques et les communions.

fion-vendeen
 

La gâche et la brioche vendéenne

On ne présente plus la fameuse et immanquable brioche vendéenne et sa cousine la gâche. C’est notre motivation pour se lever le matin ! Son origine remonte au moyen-âge. Elle était préparée à Pâques dans toutes les familles vendéennes.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur la brioche et la gâche vendéenne

brioche-vendéenne
 

Le gâteau minute

Produit typique de Vendée, ce gâteau à la texture est à mi-chemin entre la génoise et le quatre-quarts. Se conservant très bien, les maîtresses de maison en avait souvent un en réserve. Elles pouvaient ainsi le servir dans la minute pour une visite imprévue par exemple.

Commander des gâteaux minutes

 

 

Le kamok

Concluons cette liste de spécialités vendéennes par un petit digestif. Créé en 1860, par les établissements Vrignaud à Luçon, le Kamok est une liqueur de café composé de sucre, d’eau, d’alcool neutre et bien sûr de café (mélange de trois arabicas). Le tout est vieilli durant trois années en fût de chêne. Ce spiritueux est un produit d’exception aux saveurs uniques.

kamok-liqueur
 

A toutes les étapes d’un repas, il y a une occasion de découvrir un met typiquement vendéen. Sucré ou salé, de la terre ou de la mer, les spécialités culinaires de Vendée ont de quoi régaler habitants et vacanciers.

 

Voir tous les articles du blog